Apprends à te connaître toi-même.
 
PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Panorama

Aller en bas 
AuteurMessage
Orwalle
Héros
avatar

Féminin Nombre de messages : 853
Age : 25
Parent divin : Arès
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Panorama   Ven 5 Sep - 19:14

Au bord de la falaise, le phare se dressait. Dans le brouillard qui sévissait depuis trois jours, il ressemblait à un étrange monolithe géant, abandonné à cet emplacement des milliers d'années auparavant. En réalité, c'était un batîment tout ce qu'il y a de plus moderne, d'une blancheur éblouissante et sécurisé de façon maladive. Les nouvelles rampes étaient en acier trempé et trop hautes pour que l'on puisse basculer par-dessus. A moins de les enjamber et de sauter, il n'y avait aucun moyen de tomber dans le vide.

Une frêle silhouette émerge du brouillard. Indéniablement féminine. Elle ne mesure pas plus d'un mètre soixante mais se déplace avec la grâce d'un félin. Elle pousse la porte du phare et entre dans la salle silencieuse. Elle commence à grimper les marches, lentement mais sûrement.
Ses pas la mènent jusqu'en haut, la salle de la lampe. Elle s'approche du bord de la terrasse et s'accroche au garde-fou. Elle se penche et estime la distance qu'il y a jusqu'au sol. Près de quarante mètres la séparent des rochers en contrebas. Si elle tombait, a mer aurait tôt fait d'avaler son cadavre. Mais avec les nouvelles normes de sécurité, il est impossible de tomber. À moins de le vouloir...
La jeune fille ferme un instant les yeux. Sur le morceau de métal, ses mains se crispent tant que ses phalanges blanchissent. Elle rouvre ses paupières. Son regard si sombre fixe l'horizon avec une intensité étonnante. Le brouillard estompe les contours, transportant son esprit dans un monde cotonneux.
La fille commence alors à bouger, mûe par un instinct mécanique. Elle s'appuie sur la rambarde et y pose son pied droit. Le gauche. Elle est à présent debout au-dessus du vide. Elle écarte les bras, comme un oiseau préparant son envol. Elle éclate d'un rire sauvage. Un son étrange emporté par le vent, voilà tout ce qu'il restera d'elle. Arès peut être heureux, son petit problème s'est réglé de lui-même.
Orwalle ferme un instant les yeux, se régalant pour la dernière fois de ce parfum d'iode qui représente pour elle la liberté.

Sur son bureau, elle a laissé une longue lettre, un testament. Elle lègue ses biens à l'école et ses armes à Lucas. La jeune fille peut partir en paix. Elle a revêtu pour l'occasion une longue robe blanche. Elle expire une dernière fois puis se prépare au saut.


[hrp : comment je trouve trop des titres en rapport avec le rp -_-' ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orwalle.skyrock.com/
Calista
Populaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 398
Age : 24
Parent divin : Aphrodite
Date d'inscription : 20/08/2008

MessageSujet: Re: Panorama   Mar 9 Sep - 19:16

[c'est Cali la suicidaire voyons xD]

Calista avait soigneusement sélectionné ses habits se matin, comme d'habitude. Et Sans savoir pourquoi l'envie de quitter l'île la saisie... elle partit donc, et prit le bateau. Elle quitta le port et erra sur la côte. Elle ne savait plus où elle en était ni se qu'elle voulait. Le souvenirs de vouloir couler au fond de l'océan la prit à nouveau. C'était en présence d'Akira... Mais finalement pour elle ne savait plus qu'elle raison, elle s'était resaisie et avait quitté cette idée le temps de fuir cet eau meurtrière. Le souvenir de sa recontre avec Danea remonta en elle : là aussi elle avait eu envie de sauter des quais et de se laisser couler.
*Mourir noyée? Pas très esthétique...pourquoi je le désirais tant alors?*
Elle soupira et s'abaissa pour toucher l'eau salée. Elle la gouta et d'un geste de dégout elle s'écarta de cette eau noséabonde et surtout pas très bonne. Elle continua de amrcher un peu et tomba sur le phare. Elle ne l'avait pas remarqué avant, le brouillard plus le fait d'être perdue dans ses pensées sans doute...

Elle commença à monter. C'était sans doute pour voir la mer ou alors pour une quelconque obscure raison. Elle grimpa et c'était long...

*On a pas idée de construire quelque chose d'aussi haut...*

Calista arriva au dessus du phare et là elle vut Orwalle...

*J'ai l'impression de me voir*

Calista n'effaça pas sa présence mais ne se manifesta pas non plus. Elle étiat égoïste et sans foutait des autres... Mais là c'était différent... Cali aurait très bien pu la rejoindre...

-Descends et attends moi. murmura Calista mais ses paroles furent inaudible : emportée par le vent.

*Qu'est ce que je dis?*
Elle secoua sa tête puis attrapa le bras de la suicidaire pour la ramener contre le phare.

*Pourquoi je fais ca? C'est égoïste. Moi si je serais dans sa situation je ne voudrais pas qu'on me tire vers la vie...je voudrais qu'on me laisse sombrer dans les abîmes de la mer...je suis méchante...peut être que je désire la faire souffrir en fait?

Je ne sais plus...

Qui suis je? qu'est ce que je veux? *

Calista avait comme l'impression qu'elle se mélangeait avec sa double personnalité...ce masque qui vivait à sa palce et elle semblait n'être qu'un, ou du moins, la vrai fille qui était en elle, celle qiu était malheureuse, et la fausse, celle qui était sur son visage et qui souriait sans cesse, se mélangeait...comme si La vrai reprenait un instant le dessus...


Mais cela fut bref... Et Cali reprit sa deuxieme personalité, celle qui donnait une image heureuse et qui pensait le contraire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwalle
Héros
avatar

Féminin Nombre de messages : 853
Age : 25
Parent divin : Arès
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Panorama   Mar 9 Sep - 19:48

Orwalle entendit des pas. Quelqu'un montait. Probablement une fille, vu le rythme. La fille arriva au dernier étage. Elle murmura quelque chose. La russe reconnut la voix. L'enfant d'Aphrodite du réfectoire, celle qui draguait le fiston de Phobos. Calista, c'était son nom, lui attrapa le bras et la ramena sur la terrasse sécurisée. La jeune russe eut du mal à maitriser un soupir d'exaspération.

Bon dieu, mais il y a pas moyen de se suicider tranquille, sur cette île ?!

Elle ferma un instant les yeux, contrôlant sa colère, puis se tourna vers l'intruse. Et même si elle avait un visage sympathique, tout son corps hurlait un autre message : Je veux mourir !
Orwalle tressaillit comme si elle avait reçu une gifle. Elle ne parla pas immédiatement, préférant éviter que sa voix ne laisse transparaître sa colère et sa peur. Elle allait débiter son petit discours d'une voix tout à fait calme et posée. Mais elle ne comprit pas pourquoi elle se mit soudain à hurler, la fin de son cri s'achevant en un sanglot :


- Ne fais pas semblant ! Tu comprend pourquoi je veux sauter ! Tu désire la même chose, au fond ! Si tu avais un minimum d'humanité, tu me laisserai faire ! Pas seulement pour moi mais pour les autres !

Sur les derniers mots, sa voix se brisa et les larmes aveuglèrent Orwalle. Elle ne se dégagea pas de l'étreinte de Calista mais tout son être était empli de répulsion. Elle détestait les gens, elle les haïssait. Pas quelques personnes mais tout le monde, tout ce troupeau de moutons connu sous le nom d'Humanité. Tout ce à quoi elle aspirait, c'était s'en aller en claquant la porte et que ça fasse du bruit.

[hr^p : T'es pas censée connaître mon prénom, elle l'a pas dit, au ref. ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orwalle.skyrock.com/
Calista
Populaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 398
Age : 24
Parent divin : Aphrodite
Date d'inscription : 20/08/2008

MessageSujet: Re: Panorama   Mar 9 Sep - 22:29

[ouais mais c'est dans la narration donc je suppose que je peux, non?]

Calista se retrouva avec une déprimée, suicidaire, jeune demoiselle, pleurant dans ses bras. Mais cela ne la tracassait pas vraiment. C'était plutôt les paroles, vraies et profondes, qu'avait prononcés la mystérieuse jeune femme.
* Au fond de moi est ce que je désire mourir?* la question transperçait l'esprit de Calista. Elle ne savait plus se qu'elle voulait. Pleins de sentiments, de pensées, de souvenirs, se mélangeaient dans sa tête. Et la question, à la quelle elle avait toujours cru connaître la réponse se reposa en elle : pourquoi es tu malheureuse, pourquoi veux tu mourir, quelle est cette blessure au fond de ton coeur? Calista ignorait à présent la réponse. Avant elle aurait répondu son viol qui l'avait conduit à la peur des autres, mélangé au fait qu'elle n'avait jamais eu de véritable ami (ou presque). Mais maintenant, elle se demandait si la réponse était toujours la m^me.
*Pourquoi je désire mourir? Et tout au fond de moi, vraiment tout au fond, est ce que je veux vraiment mourir? Cela fait plus d'un an que j'ai parfois mes envies suicidaires qui s'accentue, mais je ne suis jamais parvenue à finir se que j'ai commencé...alors est ce que je veux mourir?*

Et ne sachant pas trop pourquoi, car c'était une éternelle égoïste, elle se demanda : * Et elle, veut elle mourir au plus profond d'elle ou pas? Car si c'était le cas, se serait déjà fait...*

- Je sauterais bien avec toi...mais ce n'est pas sure que j'aille jusqu'au bout...
Non pas qu'elle avait peur. Mais elle avait la sensation d'être abrité par une envie de vivre tout au fond d'elle. Et que cette envie survivait comme une flamme frêle mais survivait tout de même. Et donc peut être qu'elle pourrait rallumer cette flamme ou au contraire l'éteindre à jamais.

- au fond de toi, es tu certaine que tu n'as pas envie de vivre? tout au fond. Plus loin que cette envie suicidaire...n'as tu pas envie de vivre? Et ta raison pour mourir est elle suffisante pour te pousser au bout sans regret? Penses tu que dans ton saut, durant la descente tu ne regretteras pas? Es tu sure de ce que tu vas faire? Et sache aussi que l'avis des autres n'a pas d'importance...

*Et dire que c'est la fille la plus superficiel de la terre qui le dit...*

Calista avait autant parlé à la russe qu'à elle.

[Calista se suicidera plus tard (elle va se suicider mais c'est pour faire une surprise prévue depuis que je suis inscrite ^^)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwalle
Héros
avatar

Féminin Nombre de messages : 853
Age : 25
Parent divin : Arès
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Panorama   Lun 15 Sep - 21:13

La russe riva ses yeux dans ceux de Callista. La question la surprenait. Voulait-elle vraiment mourir ? Elle décidé de jouer la carte de la sincérité. Cela lui ferait du bien de se confier, pour une fois. Sa voix et son visage étaient grave lorsqu'elle répondit :

- Non, je ne veux pas mourir. Mais il m'est impossible de continuer à vivre. Ce monde est trop bien pour moi. Bien sûr que j'ai des regrets. Mais même si je vivais cent ans de bonheur total, cela ne rattraperai pas ce que j'ai enduré.

Orwalle attrapa l'un de ses éternels gants. Elle le retira lentement puis leva sa main en face de ses yeux. Ce n'était pas une main d'adolescente. On aurait dit la main d'une centenaire, noueuse, tordue, couverte de cicatrices. La jeune fille renversa alors la tête en arrière. Une autre cicatrice courait le long de sa machoire, invisible tant qu'elle ne la montrait pas. Elle passa délicaement ses longs doigts le long de la ligne.

Un cadeau des Triades... J'avais filé un coup de main de trop à la police...

La russe était songeuse. Elle ne raconterai pas à Callista les longues nuits enfermée dans une cave, tandis que les mafieux prenaient leur pied. Elle ne dirait pas son envie atroce de mourir. Personne ne saurait jamais comment ils avaient tenté de la tuer en lui injectant de l'héroïne quasi-pure. La seule raison de sa survie était le fait qu'elle soit une junkie. Ensuite, elle avait décroché mais la drogue l'avait sauvée.
Ses yeux se firent durs. Elle regarda une dernière fois Callista en face puis se dégagea sans brutalité de son étreinte. Elle lui souffla à l'oreille :


- Je meurs pour nous deux. Vis por moi.

Elle s'approcha du garde-fou puis hurla, un dernier cri :

- Viva la muerte !

Elle sauta. L'espace d'un instant, elle sembla s'envoler, mordre le ciel. Puis la chute. Longue. En bas, elle fixait les rochers. Le vent sifflait à ses oreilles. Aucun regret.

[hrp : Tu peux faire un grand bruit, dans ton prochain post ? S'il-te plaît.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orwalle.skyrock.com/
Calista
Populaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 398
Age : 24
Parent divin : Aphrodite
Date d'inscription : 20/08/2008

MessageSujet: Re: Panorama   Mar 16 Sep - 19:05

Orwalle lui montra ses grandes cicatrices. Callista ne fit qu'imaginer. Orwalle ne disait rien mais ses yeux parlaient... La jeune russe lui dit qu'elle mourrait pour elle, mais Calista savait que c'était faux...on ne peux pas mourir pour les autres : mourir c'est effacer toutes les raisons qui nous pousse à se suicider, et Orwalle n'avait pas se pouvoir...
- Vis pour moi...
*Je ne saurais pas...*

Calista baissa les yeux et n'empecha pas la russe de continuer.
* Parce qu'elle le désire...elle y arrivera... Sa flamme est déjà éteinte au fond d'elle... elle n'a fait qu'ajouter des braises dans la mienne...mais ca ne suffira pas...*
-------- Viva la muerte
- Vive la mort, ajouta Callista le sourire triste.

Elle sauta. callista ne ferma pas les yeux.

*Elle y est arrivée... bravo à toi. Aucun cri, aucun regret. Aucune larmes, plus de douleur...*

Calista s'approcha du bord et regarda la masse blanche tomber.

Un grand bruit. Callista ne l'identifia pas. Elle tourna la tête à gauche puis à droite pour savoir se qui avait brisé ce silence qu'est la mort : qui avait osé? Mais rien ne lui indiqua la provonance de ce bruit, caverneux. De ce hurlement d'origine inconnue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwalle
Héros
avatar

Féminin Nombre de messages : 853
Age : 25
Parent divin : Arès
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Panorama   Mar 16 Sep - 19:22

Un hurlement retentit. La jeune fille s'énerva. Bon Dieu, mais on ne pouvait pas lalaisser mourir tranquille ? Elle tourna un peu la tête. Cela suffit. Sa trajectoire en fut déviée. Au lieu de s'écraser sur les rochers blancs, elle tomba dans l'eau en soulevant une gerbe d'éclaboussures. A un millimètre près. C'était rageant. Elle allait faire payer l'auteur de ce bruit.
Elle jaugea un instant la distance en escaliers qu'il lui faudrait parcourir avant de remonter en haut du phare. Trop long. Pieds nus, elle commença à escalader la falaise. Au moins, elle avait désormais un endroit où s'exercer. Elle ne resauterait pas du phare. Si sa tentative avait raté, elle réessayerai ailleurs. Elle arriva en haut, attrapa la rambarde et se rétablit souplement. Personne d'autre que Callista n'était présent. D'où venait alors ce bruit ?
La jeune fille s'ébroua. Elle détestait l'eau. Elle remonta sur le garde-fou mais pas pour sauter. Elle accrocha la gouttière puis arriva sur le toit. Rien. Elle aperçut alors les vautours qui tournoyaient. Saletés de piafs ! Elle sauta et arriva sur ses pieds, devant Callista.


- Ben on dirait que quelqu'un là-haut n'est pas d'accord avec moi. Je crois qu'il faut qu'on parle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orwalle.skyrock.com/
Calista
Populaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 398
Age : 24
Parent divin : Aphrodite
Date d'inscription : 20/08/2008

MessageSujet: Re: Panorama   Mer 17 Sep - 15:32

Calista regarda à nouveau en bas mais ne vit aucun corps gisant empallé sur un rocher (xD). Elle regarda attentivement et après une petite dizaine de minutes, Orwalle lui apparut.
*Ah, elle s'est ratée. C'est dommage pour elle...* songea sans plus d'émotion que cela Callista.

* Il y a au moins quelqu'un qui ne désire pas sa mort...c'est pas comme moi. La seule personne qui pourrait me sauver m'attends auprès d'Hades...*

- Qu'on parle? Pourquoi? demanda légèrement indifférente Callista.
Elle souffla tout en se disant qu'elle devait être gentille, qu'elle devait paraitre sociable, qu'elle devait apparaitre comme belle et resplandissante, qu'elle devait avoir l'air parfaite dans tous ces domaines là...
- Pourquoi désires tu parler? Parler de quoi ? Y a t il quelque chose à dire? A quoi servirait il de parler?
Elle aviat parlé avec plus de chaleur dans la voix, mais aussi avec une sorte de tristesse bien dosée pour montrer sa réticence.
Elle était différente qu'avant, mais Orwalle ne se douterait pas qu'elle aviat changée, qu'elle s'était emmuré dans son propre esprit, laissant un masque, une façade être à sa place. Elle était comme enfermée dans son propre coeur qui mourrait peu à peu, consumé par ce faux semblant tellement réaliste et vraisemblable aux yeux des autres.

[je sais pas si t'as capté la fin mais j'arrive pas à l'expliquer ^^"]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwalle
Héros
avatar

Féminin Nombre de messages : 853
Age : 25
Parent divin : Arès
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Panorama   Jeu 25 Sep - 18:42

La russe fixa Calista dans les yeux. Elle lui attrapa brutalement les poignets puis lmacha dans un murmure menaçant :

- Ecoutes-moi bien. Ton petit jeu marche peut-être avec les autres mais pas avec moi. Je hais les hypocrites. Tu peux dire ce que tu penses, rien qu'une fois, ça fait du bien. Crois-moi.

En fait, si Orwalle haïssait les hypocrites, c'était qu'elle savait pertinement qu'elle en était une. Mais pas cette fois. Cette fois, elle parlait vraiment, au coeur à coeur et elle ne supportait pas que l'autre fasse semblant. La fille d'Aphrodite aussi voulait mourir. La question était : pourquoi ?
La russe relacha sa pression sur ses poignets, sans les libérer pour autant. Elle dut se forcer pour dire ce qu'elle voulait dire, mais cela sortit.


- En fait, je crois qu'on vit la même chose. Et moi, j'ai besoin de tout dire à quelqu'un qui puisse me comprendre. Après, si tu préfère continuer à te dissimuler derrière un masque, fais-le. Mais dis-moi pourquoi tu veux mourir. J'ai un grand besoin d'écouter, pour une fois.

C'était la vérité. La fille d'Arès n'avait pas besoin d'autre chose que d'un vrai dialogue, avec une oreille attentive. Elle laissa lentement retomber ses bras, libérant Calista. Si celle-ci refusait le dialogue, la russe ne laisserai rien paraître, mais elle en serait profondément blessée. Elle attendit une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orwalle.skyrock.com/
Calista
Populaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 398
Age : 24
Parent divin : Aphrodite
Date d'inscription : 20/08/2008

MessageSujet: Re: Panorama   Ven 26 Sep - 20:15

Orwalle pouvait bien être aussi menaçante qu'elle voulait, elle ne toucherait pas Calista. Calista se préoccupait du regard général des autres, pas d'une personne en particulier. Elle ne cherchait pas à se faire bienvoir par les filles.

- Je suis contente que tu ais pu deviner que j'étais une hypocrite : tu es une de ses seules.

Ce n'était pas un compliment... c'était une forme d'insolence dissimulé et plus élégamment présentée.

La russe relacha un peu les poignets de Calista qui se sentit moins oppressée et donc de plus en plus libre d'être rien que ce masque...

- On ne vit sans doute pas la même chose...
répondit dans un murmure Calista sans émotion ni méchanceté mais juste comme si c'était une évidence.

* Je ne suis pas un receptacle de sentiments...* pensa un peu comme indignée Calista.

- Je ne me gênerai pas...je mourrai avec ce masque inscrusté sur ma figure.

Calista approcha son visage au trait parfait et bien lisse près de celui d'Orwalle. Puis elle se recula pour s'appuyer contre le mur. Elle aurait bien rigolé mais rien n'apparut sur son visage.

---dis moi pourquoi tu veux mourir...

Calista eut comme un autre regard, plus interessé, plus méfiant aussi. Elle regarda un long moment Orwalle. Réfléchissant. Elle aurait bien dit un : je ne sais pas. Car c'était la vérité. Mais d'un autre côté elle désirait savoir...et l'idée qu'elle puisse trouver en en parlant à voix haute lui vint.
Elle sourit.

- C'est une bonne question.

Un autre silence. Dans sa voix on pouvait comprendre qu'elle n'avait pas fini de parler.

- Je ne connais pas la réponse.

Bien que le ton de sa voix paraissait donner la fin de la conversation, elle reprit.

- Pendant longtemps je me suis dit que je connaissais la raison, et d'ailleurs elle semblait evidente. mais maintenant je ne sais plus du tout...

Calista était sincère et cela était fort évident qu'elle même se dit qu'elle devrait faire attention à ne pas trop dévoiler...

Elle se tut et attendit qu'Orwalle demande plus de choses...car Cali ne connaissait réellement pas la réponse, et ce n'était que les questions d'Orwalle qui pourrait l'aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwalle
Héros
avatar

Féminin Nombre de messages : 853
Age : 25
Parent divin : Arès
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Panorama   Ven 26 Sep - 20:27

Calista avait décidé de rester masquée. C'était son choix. Mais là, elle disait qu'elle ne savait pas pourquoi elle voulait mourir. Orwalle se décida à poser les questions que l'autre attendait.

- A partir de quand as-tu décidé de mourir ? Quel évènement t'as mise sur cette envie ?

Ne pas savoir quoi dire était quelque chose qui arrivait régulièrement à la russe. Elle avait pensé à une certaine conversation et se retrouvait dans une autre. Elle détestait ça. A la saignée de son coude gauche, son brassard était un peu remonté. Elle le remit nerveusement en place, espérant que la fille d'Aphrodite n'avait rien vu.
Elle sentit tout à coup ses membres, fléchir, flageoller, puis elle s'effondra sur le sol, agitée de spasmes convulsifs. elle n'eut que le temps de murmurer quelques mots à Calista avant de s'évanouir.


- Réveille moi quand j'arrête de trembler...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orwalle.skyrock.com/
Calista
Populaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 398
Age : 24
Parent divin : Aphrodite
Date d'inscription : 20/08/2008

MessageSujet: Re: Panorama   Ven 26 Sep - 20:37

Calista pris quelques secondes pour réfléchir. En fait elle ne savait plus du tout, c'était un peu le brouillard...c'était vraiment flou... et elle avait l'impression que la raison première n'était plus la même. C'était vraiment confus ! Calista essayait de se concentrer et voyant que cela ne ménait nulle part...

- C'est trop fl...

Elle s'arrêta dans sa phrase quand Orwalle s'effrondra sur le sol. Et entre du convulsion elle lui dit de la réveiller quand les spasmes s'arrêteraient... Calista la regarda perplexe...

Elle convulsa un instant. Puis ensuite, quand ce fut fini, Calista secoua, avec délicatesse pas celle d'un mère mais plus celle d'une amante. C'est que chacun de ses gestes étaient fais pour un chéri et non une chérie. Et ses gestes délicats n'étaient pas pour draguer ou autre, c'était juste sa façon de réveiller quelqu'un...spécialement des garçons mais bon...

bref, elle secoua de plus en plus fort Orwalle puis quand celle ci fut à peu près réveillée, Calista demanda:
- C'était quoi, ça?

Fini les pensées sur le suicide. Calista se demandait plus tôt se qui se passait et pourquoi ORwalle avait eu cette réaction violente. Et puis de toute façon, les questions sur son envie suicidère ne menère nulle part...alors bon..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwalle
Héros
avatar

Féminin Nombre de messages : 853
Age : 25
Parent divin : Arès
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Panorama   Ven 26 Sep - 20:48

Pourquoi les gens posaient toujours des questions indiscrètes ?
En plus, celle-là, la russe ne pouvait pas l'éluder comme ça. Calista connaissait l'hypocrisie et les mauvaises excuses et Orwalle répugnait d'ailleurs à mentir. Tout au plus en dire le moins possible. Elle se décida à fournir des explications.


- Crise de manque. Ca va m'arriver souvent, maintenant, parce que pas moyen de se procurer une dose sur cette île. Enfin, c'est une manière comme une autre de se sevrer.

Orwalle ou l'art d'expliquer sans expliquer.
En même temps, qu'est-ce qu'elle était censée dire ? Raconter sa vie ?
La jeune fille ne parlerait que si elle était interrogée.
Elle se leva lentement, mal assurée sur ses jambes après sa crise spectaculaire. Elle vacilla, s'accouda à la rambarde, faillit passer par-dessus mais réussit à se stabiliser sur ses jambes encore cotonneuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orwalle.skyrock.com/
Calista
Populaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 398
Age : 24
Parent divin : Aphrodite
Date d'inscription : 20/08/2008

MessageSujet: Re: Panorama   Ven 26 Sep - 21:01

- une dose? demanda Calista sans demander car elle savait pertinamment de quoi parlait Orwalle.

Elle avait vécu dans une grande ville, fréquenté parfois les mauvaises personnes, et la drogue, bien qu'elle n'en ai jamais ou alors elle ne s'en souvient plus touché, elle savait se qeu c'était...

- Tu prends quoi? demanda t elle comme si elle parlait de la pluie et du beau temps.

Cali avait apprécié la façon d'expliquer d'Orwalle. Elle ne savait pas torp définir pourquoi, mais en tout cas, Orwalle avait un intérêt maintenant. Calista regarda, presqu'en souriant Orwalle.

L'idée n'avait pas vraiment traversé l'esprit de Cali. Elle était venue sans qu'elle s'en rende vraiment compte. C'était vraiment étrange. Elle avait l'idée sans avoir l'impression d'y avoir pensé. Calista se demandait vraiment si cela faisait du bien...

*peut être que cela permet de dire des choses qu'on n'arrive pas à cerner quand on est conscient?*trouva comme argument Calista.

Calista ne montrait pas clairement qu'elle en voulait mais Orwalle aurait pu le souposer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwalle
Héros
avatar

Féminin Nombre de messages : 853
Age : 25
Parent divin : Arès
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Panorama   Ven 26 Sep - 21:23

Un Qu'est-ce que tu prends dit comme on demanderait l'heure.
Orwalle aimait ces dialogues décalés, ce ton badin et ces paroles dures, presque cruelles.
Cela lui rappelait un film de son enfance. Elle ne se souvenait ni du titre ni du réalisateur, juste que sa mère avait trimé pendant un mois pour qu'elle puisse le voir.
Des dialogues lui revenaient par bribes, si semblables à sa situation qu'elle faillit penser qu'elle les avait inventés.


- De l'héro. La blanche de Chine.

Orwalle savait qu'elle se détruisait avec ça. Mais elle préférai cela à se contenter de n'être qu'un esprit vide, la fille débile que tout le monde voyait.
Bien sûr, sur l'île des mortels, elle pouvait se procurer de la coke sans problèmes mais elle préférait affronter le manque que de prendre quelque chose d'inférieur à son héro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orwalle.skyrock.com/
Calista
Populaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 398
Age : 24
Parent divin : Aphrodite
Date d'inscription : 20/08/2008

MessageSujet: Re: Panorama   Ven 26 Sep - 21:46

- mmmm...

Calista en avait vu circulé de ça. Elle s'en souvenait. Maintenant savoir si oui ou non elle en avait déjà pris, elle ne savait plus dire. Peut être à une occasion genre : une fête d'anniversaire mais elle n'était jamais devenue dépendante si elle avait commencé. Peut être un vague souvenirs d'une fois où son copain du moment, (Toshiro?) lui en aviat apporté. Mais c'était vraiment trouble...

Bref, elle décida de vraiment demander : les sous entendus c'était bon pour les pauvres conne.

- On va s'en procurer? la proposition était vraiment sur un ton étrange.

Calista prit le bras d'Orwalle.

- On va descendre et puis on verra...

Calista considérait Orwalle comme une personne, pas encore comme une amie, elle n'en aviat jamais eu qu'un, mais comme une personne digne d'intérêt, à un niveau tout de même supérieur que d'habitude.

Cali aidait Orwalle à descendre les escaliers du phare : fallait pas qu'elle dérape non plus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwalle
Héros
avatar

Féminin Nombre de messages : 853
Age : 25
Parent divin : Arès
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Panorama   Ven 26 Sep - 22:11

Calista attrapa Orwalle et l'entraina vers le bas de l'escalier sans que celle-ci puisse réagir. Elle voulait se procurer de l'héro. La russe tenta de l'en dissuader :

- Non, c'est pas un bon plan, touche pas à cette saloperie, crois-moi, ça te détruira au fur et à mesure.

Pourtant, instinctivement, elle commençait déjà à se repasser la liste des lieux où elles étaient suceptibles d'en trouver à bon prix.
En arrivant au phare, elle était passée devant un bar louche. A voir la tête des personnes qui y entraient, il y avait surement un revendeur qui y trainait.
La question était : Quel prix en demanderait-il ?
Orwalle secoua la tête. Elle n'allait certainement pas laisser Callista s'embarquer dans cet enfer sans réagir. Décrocher était très dur, dès que l'on commençait à se piquer.
Et à voir la tête de l'enfant d'Aphrodite, elle ne se contenterait pas de sniffer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orwalle.skyrock.com/
Calista
Populaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 398
Age : 24
Parent divin : Aphrodite
Date d'inscription : 20/08/2008

MessageSujet: Re: Panorama   Ven 26 Sep - 22:23

- C'est trop tard...répondit Calista.

Elle n'en savait rien, mais elle ne voualit pas être dissuadée. Elle était assez grande pour décidée toute seule. Et puis, elle savait qu'Orwalle voulait qu'elle n'y touche pas mais qu'elle voulait aussi qu'elle y touche. Elle deviat être partagée entre deux idées...

- Bien...on allons nous?

Orwalle n'avait plus à protester. PLus à dire quelque chose, Cali était décidée, et puis si elle en devenait comme Orwalle, elle aurait enfin une raison claire d'en finir...alors pourquoi pas? Calista et Orwalle arrivèrent en bas de l'escaliers.

- Je t'écoute? Pour le prix...faudrait peut être passer au bungalow ou les prix sont résonnable?

Calista pensait à l'argent qu'elle avait en poche. Comme elle était venue sur l'île pour faire du shopping elle avait pris un peu d'argent liquide en plus de sa carte de banque. Elle devait avoir un peu moins de 100 € et ne savait pas trop si se serait suffisant. Elle ne s'y connaissait pas du tout. Voir et acheter est fort différent...et il y a encore une différence entre consomer avec des copains et seule. Avec les copains on paye pas toujours...Fin si on est belle et si on sait se mettre en avant.

Bref cali était à l'écoute de sa nouvelle connaissance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwalle
Héros
avatar

Féminin Nombre de messages : 853
Age : 25
Parent divin : Arès
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Panorama   Ven 26 Sep - 22:34

Calista semblait sûre d'elle. Orwalle savait une chose : si elle ne l'aidait pas à se procurer de l'héro, elle s'en procurerai seule, et pas au meilleur prix.
La russe avait depuis longtemps appris à négocier avec les revendeurs mais elle ne savait pas comment réagirai l'autre devant ces échanges de menaces à peine voilées. On ne pourrait donc obtenir q'un moitié prix aux maximum, contre parfois un quart quand elle était seule.


- Je dirais dans les 50 euros, un peu moins si tu me laisses négocier. Enfin c'est pour une dose en Chine. Après, ici, je sais pas trop, mais je dois pouvoir faire baisser les prix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orwalle.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Panorama   

Revenir en haut Aller en bas
 
Panorama
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Panorama Borodino!
» RIP waterloo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gnôti Sauton :: L'île des mortels :: Le port de plaisance :: Le phare-
Sauter vers: