Apprends à te connaître toi-même.
 
PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'antichambre de l'enfer et un livre non moins effrayant

Aller en bas 
AuteurMessage
Mélina
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1095
Age : 37
Localisation : J'ai des yeux partout.
Parent divin : Hadès
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: L'antichambre de l'enfer et un livre non moins effrayant   Jeu 25 Sep - 16:41

[suite de : ZZzzzzZZZzzz...]

L'ombre se glisse sous la porte, sans aucun bruit. Elle a, en un temps record, traversé le bâtiment de détente, passant sous les portes, s'est faufilée sous la pluie avant de revenir dans le manoir, pour remonter jusqu'à l'étage des chambres du personnel. Les murs blancs, le parquet ciré, rien à voir avec les bungalows des élèves. Elle s'avance jusque vers une porte, moins visible que les autres, et que tout le monde évite au maximum, l'oubliant, avec le fil du temps. Elle se faufile en dessous, et se place tout d'abord au centre de la chambre de son propriétaire. Puis, après réflexion de cette dernière, elle se place non loin d'une bassine qui est là pour des raisons que tout le monde sauf Mélina ignore.

L'ombre frémit et, en moins d'une seconde, Mélina en sort, tirant derrière elle un jeune homme, par la main. Elle le lâche dès qu'elle est sortie, et prend la bassine, la lui carre dans les bras et se détourne pour s'éloigner.

"Pour soulager ton estomac."

Un commentaire lâché comme ça, d'expérience. Tous y étaient passé, par là, et il lui semblait peu probable que Lucas n'échappe à la règle. Mais ce n'était que le prix à payer pour pouvoir arriver ici en si peu de temps, et, surtout, sans se taper la pluie... Quoique, la professeure restait une femme, et un beau jeune homme trempé, avec son tee-shirt blanc - avait-il pensé à récupérer le noir avant de partir ? - désormais transparent dévoilant ce qui s'y cachait... Hm, ce n'était pas du fantasme, mais il était toujours plaisant de voir de belles choses, n'est-ce pas?

Le laissant en tête-à-tête avec sa bassine, elle s'avança dans la pièce principale, une grande chambre, avec un grand lit, deux fauteuils, et une armoire. Et la fameuse, la grande, la gigantesque bibliothèque.
On se demanderait comment cette dernière faisait pour être encore debout. Dans un bois de couleur sombre, large et longue, elle retenait tellement d'ouvrage qu'il n'y avait la place d'en ajouter un seul. On voyait, tout en bas, non pas des livres mais des rouleaux de parchemins que l'on devinait anciens - comment diable avait-elle fait pour les récupérer? - et, tout en haut, un rayon, le plus petit de tous, était dédié à ce qui semblait être des romans. Le reste, tout le reste, et ce n'était pas peu dire, était consacré à des ouvrages sur la mythologie, et ce, dans toutes les langues - ou presque. Latin, grec ancien, russe, français, anglais. On trouvait ces langues, et c'était celles maîtrisées par la jeune russe. A côté, deux piles d'énormes livres, appuyés contre le bois de l'armoire. En s'approchant, on constatait qu'il s'agissait de dictionnaire, des langues citées plus haut, mais aussi de gaélique, de celtique, d'arabe, d'hébreux, et j'en passe et des meilleurs... C'était à se demander ce que tout ça faisait ici et non pas à la bibliothèque - d'ailleurs, quand on voyait ça, on doutait que la jeune femme y mette parfois les pieds.

Mélina s'avança donc vers ce meuble tenant par la force que devait lui prêter Athéna, et se tint devant, l'index parcourant les tranches des divers livres alors qu'elle murmura les titres de temps à autres.

"христианские религии(1), non c'est pas ça, les grands courants théologiques du haut-empire romain d'occident, c'est pas ça non plus, Minervae Vita, nan..."

A noter que tous les ouvrages étaient plus gros les uns que les autres, et, après cinq minutes de lecture de titres, son doigt s'arrêta sur un ouvrage particulièrement épais, poussiéreux, à la couverture en cuir relié, un peu rongée par les temps, mais superbement ouvragée, faite de noir et de rouge - largement déteints.

"Martis Vita. Le voilà. Prends en soin, sinon tu auras affaire à moi, fit-elle en se tournant enfin vers lui, guettant par la même occasion qu'il soit toujours vivant et qu'il se soit cantonné à la bassine, ne repeignant pas ses murs dans cette alléchante texture orangée."

----------------------------

(1)Religions chrétiennes

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twiligh-children.forumr.net
Lucas
Populaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 472
Age : 24
Parent divin : Arès
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: L'antichambre de l'enfer et un livre non moins effrayant   Ven 26 Sep - 22:03

Lucas n'était pas exeptionnel. C'était un humain, enfin un demi dieu, comme beaucoup d'autres. Et malgré qu'il tenta de retenir de vomir, il ne put s'empécher de vomir, ne serait ce qu'un peu. Lucas jeta un regard circulaire autour de lui. Il cherchait un évier pour boire un coup. C'était vraiment dégueu. Il n'avait pas forcément beaucoup vomi et il n'en avait pas foutu partout, mais il fallait mieux rincer tout ca.

D'ailleurs, Lucas ne s'était pas attendu à ça. Il ne savait pas trop à quoi il s'était attendu, mais tout sauf ça. Il n'avait pas compris où il avait été et quand il était arrivé l'envie de vomir avait mis toutes ses questions de côtés. Il regardait donc tout autour de lui et constata, même si en réalité il s'en doutait, que la chambre de Mélina était dans les tons noirs et les tons blancs. Un peu comme la personne. Un grand lit, malgré qu'elle devait dormir seule, car rien ne montrait une présence masculine. Et une sorte de studio plutôt bien aménager et surtout bien rangée! Lucas compara la chambre de Mélina à la sienne. Elle avait le blanc et le noir séparé, lui avait les deux ensemble, du gris. Elle était ordonnée lui était bordélique...d'un autre côté peu d'ado de son âge son ordonné.
La pièce était très sombre, Lucas s'en doutait aussi de ça, et la froideur de l'endroit ne déplaisait pas vraiment à Lucas. Il continuait de regarder autour de lui et ne trouva pas de lavabo.

Il ne voyait pas non plus de porte pour une petite salle de bain. Pour une femme cela semblait étrange. Elle était obligée d'avoir une salle de bain, pour se laver, assez logique, mais pour se maquiller et s'appréter.

Lucas se déplaça donc un peu dans la pièce, pour chercher cet évier introuvable. Pendant ce temps Mélina disait des noms de livres et tentait de trouver le fameux bouquin. En cet instant, Lucas n'y pensait plus vraiment. Il n'avait pas réellement des troubles de l'attention, mais en cette situation précise, il ne pensait plus du tout au cours.

Il se trouvait dans la chambre de Mélina, entrain de chercher de quoi boire un peu d'eau. Il ne touchait à rien, qui sait se que ferait Mélina si il touchait à un sol de ses livres ou autre : elle a surement quelques tours de passe passe pour faire regretter le moindre geste.

Il était un peu sans gêne...mais bon, il ne faisait que chercher des yeux, il ne touchait pas à tout...et puis on ne peux pas être parfait non plus.

Il se retourna et regarda le livre que sortait Mélina.
- Ah...c'est... gros.
Lucas continua de regarder le livre, et à présent il ne cherchait plus un évier : son attention avait encore changée ! Le livre avait un léger aspect ancien... Et puis il regarda l'étagère tout entière...

*Y a pas à dire...elle aime la mythologie...* Lucas ne détestait pas la mythologie, mais il ne l'aimait pas à ce point là. Il y aviat des vieux papiers et bouquins ou alors des nouveaux genre des rérérééditions de vieux livre aux aspect neuf ayant des pages blanche immaculés.

Lucas n'avait pas fait de commentaire par rapport au pouvoir de Mélina...en réalité il ne savait pas trop quoi en penser. C'était trop étrange pour avoir une impression. Faudrait réessayer pour voir. Lucas n'était pas forcément très chaud, mais l'idée ne lui déplaisait pas plus que ça. En plus c'était une occasion d'être avec Mélina, alors...

* Les chambres des profs sont plus grande que celle des élèves...* pensa t il, non pas dégouté, mais interloqué. Logiquement les élèves restaient plus longtemps que les profs à l'écoles : les profs d'ici bougeait beaucoup...enfin bon.

_________________

Spoiler:
 


Quand il est Lui tout simplement...
By Mélina
(trop bow ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1095
Age : 37
Localisation : J'ai des yeux partout.
Parent divin : Hadès
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: L'antichambre de l'enfer et un livre non moins effrayant   Ven 26 Sep - 23:04

Il y avait bien un genre de salle de bain attenante, mais il fallait la trouver. Car lesdites salles étaient communes pour les professeurs aussi et seul un genre de petit cabinet, avec un lavabo, et un mini-miroir, se trouvaient dans un petit coin, adjacent au bureau, lui même adjacent à la chambre. Mais bon... Une fois le livre dans les mains de Lucas, elle prit la bassine d'un air un peu dégoûté - hm on s'demande pourquoi... - et s'éloigna pour aller vider et laver la bassine.
Elle ne revint que quelques secondes plus tard, de son pas calme et légèrement félin, jaugeant le jeune homme comme pour deviner son intérêt. C'est gros hein... Et encore, ce n'était pas le pire de sa collection. Quand on est passionné de théologie, on n'hésite pas à avoir une véritable collection d'ouvrage les plus anciens et épais les uns que les autres. Bah...

"Le tout n'est pas de savoir s'il est gros ou non, mais si tu serais capable de le lire et d'en tirer ce dont tu as besoin. Plus encore, si tu estimes qu'il te sera utile de connaître la vie du dieu Mars, qui diffère par endroit de celle d'Arès."

Elle eut un léger sourire.

"Si tu as besoin de te passer de l'eau sur le visage, c'est par là. Tu es tout pâle."

Elle avait fait un geste vers le bureau, derrière lequel se trouvait la pièce d'eau.

[court, mais rien à dire...]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twiligh-children.forumr.net
Lucas
Populaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 472
Age : 24
Parent divin : Arès
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: L'antichambre de l'enfer et un livre non moins effrayant   Ven 26 Sep - 23:34

[pas grave]

Lucas réfléchit. Arès et Mars étaient certes différents par endroit, par exemple Mars était assez bien aimé tandis qu'Arès n'était pas vraiment aimé. Mais c'était les même base...et Lucas se dit qu'il y avait sans doute quelque chose à retirer.

- Je trouverai...et j'y arriverai

dit il sans vraiment faire une grande exclamation [sais pas comment ca se dit ^^"]. Il avait dit ca comme une évidence, avec désinvolture...

Lucas s'y dirigea, en jetant par la même occasion un regard sur le bureau de Mélina. Il y avait des papiers, tous bien rangés, et Lucas ne parvint pas à lire les derniers papiers qu'elle avait lu sur son bureau. Non pas qu'il était curieux...enfin si, mais c'était juste pour s'occuper le temps de bien se laver le visage et de passer le gout pas très bon de vomi... Il n'était pas très discret sur sa façon de regarder le bureau, mais il ne cehrchait pas à être discret...

*Boh, j'arrive pas à voir, alors autan arrêter de regarder...* Lucas détourna la tête. [si tu peux trouver quelque chose pour rp avec ca ^^" ]

Lucas revint vers Mélina. Il ne voulait pas quitter les lieux. Mais il ne voiait pas trop de prétextes pour rester. Il décida de feuilleté avec nonchalance le livre en y faisant tout de même attention...Mélina à des yeux partout et certaine choses ne sont pas à prendre à la légère.

Lucas, il n'était pas vraiment fatigué mais il s'assit tout de même, non pas sur le lit, bien que l'idée lui ai traversé l'esprit, mais sur un des fauteuil de la chambre.

- Très...sombre ta chambre.
Ce n'était pas une critique, la sienne était aussi sombre que celle de Mélina, enfin quand le soleil donnait par la fenêtre, c'était un gris triste mais clair qui résidait durant se quelques instants... c'était donc juste une constation sans grand intérêt.

Lucas était donc avachit dans le fauteuil, sans gêne evidemment et attendait que Mélina l'invite à sortir pour demander de rester...

_________________

Spoiler:
 


Quand il est Lui tout simplement...
By Mélina
(trop bow ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1095
Age : 37
Localisation : J'ai des yeux partout.
Parent divin : Hadès
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: L'antichambre de l'enfer et un livre non moins effrayant   Sam 27 Sep - 0:52

Ca oui, Mélina, si elle n'était pas maniaque, était méticuleuse et avait horreur du désordre. Ce qui expliquait que la chambre soit nickelle. Ses yeux suivirent le déplacement de Lucas jusque dans son bureau, qui était sur le chemin de la salle d'eau. Ben vas-y, te gêne pas, fouille dans mes affaires, tant que tu y es... Captant son regard vers les feuillets et ne pouvant s'empêcher de le suivre de son ombre, elle tiqua légèrement. Bah, il ne pourrait pas en tirer grand chose de toute façon, c'était ses travaux personnels, dans la continuité de la thèse qu'elle avait défendue devant jury deux ans plus tôt, et qu'elle poursuivait pour sa culture personnelle et sa soif de connaissances dans ce domaine qui la passionnait.

Elle ne voyait pas quel intérêt le jeune homme pouvait trouver à sonder ainsi ses recherches. Y cherchait-il un moyen de la comprendre de la cerner - de trouver l'impossible - ? Ou bien était-il tout simplement suicidaire et l'idée d'y trouver un moyen de l'énerver lui avait-elle traversé l'esprit?
Ces questions ne trouveront sans doute jamais réponses. L'ombre suivit Lucas jusque dans la salle d'eau, puis sur le trajet du retour, surveillant le feuilletage de l'ouvrage, afin qu'il n'abîme pas l'illustre livre, qui était bien plus âgé qu'eux deux réunis. Alors, attention au sacrilège, Méli veille au grain.

Maintenant, remarque sur sa chambre. Génial. Encore une fois, la conversation tournait au mondain, à l'inutile. Alors... C'était le moment de mettre le morveux dehors. Même si, visiblement, à le voir dans le fauteuil, il n'avait pas envie de partir. Pour être franche, pour une fois, la professeure aurait bien gardé un peu de compagnie - ce qui expliquait pourquoi elle était d'abord venue se reposer dans la salle de détente et non directement dans sa chambre - elle avait parfois des élans de sociabilité, sans que l'on sache d'où cela pouvait provenir.

Néanmoins, elle avait 1) une réputation à tenir, 2) un protocole à respecter. Un élève dans la chambre d'un prof, ça faisait tout de suite suspect, même si cela était le plus innocent du monde. Alors...

"Fais comme chez toi... Railla-t-elle de son ton froid. Tu peux sortir, je ne te retiens pas."

Va, je ne te hais point. Sa façon de parler lui fit penser à cette citation du Cid. Néanmoins, elle n'avait pas grand chose à voir avec ça... Enfin bon.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twiligh-children.forumr.net
Lucas
Populaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 472
Age : 24
Parent divin : Arès
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: L'antichambre de l'enfer et un livre non moins effrayant   Dim 28 Sep - 21:52

Lucas releva les yeux et croisa ceux de sa prof quand elle lui dit qu'il pouvait sortir.

- Je ne suis pas obligé alors?

Il ne la quittait pas des yeux. Bien que l'insolence et et l'impertinence se sentait encore dans sa voix, c'était moins présent. Et cela se ressentait.
Oui, il ne voulait pas quitter la chambre. Il se demandait comment allait réagir Mélina. Se ferait il à moitié tué par sa colère? Ou alors se retrouverait il dehors grâce à un voyage de l'ombre, ou encore se tairait elle? Lucas se demandait si il aurait pas mieux fait de se casser en songeant que Mélina était quelqu'un de dangereux. Qui avait écrit une thèse d'assez bonne qualité, mais bon ca ne signifie rien : les fous écrivent parfois bien uassi ! PAs qu'il considérait Mélina comme folle, loin de là son idée, il pensait juste que sa vie était en danger.

*Je ferais mieux de me taire des fois... un jour j'en crèverai : ce serait dommage.*

Il se releva donc. Il avait changé d'avis : il devait partir. De toute façon bien qu'il le désirait, il ne pourrait pas rester. Ensuite, les yeux de Mélina n'indiquait rien de bon. D'un autre côté il n'avait jamais rien compris aux autres. Il n'arrivait pas à comprendre les sentiments de ses prochains. Et encore moins ceux d'une femme. Il il était donc là, debout à un mètre du fautauil continuant de fixer Mélina mais s'étant arrêté dans son chemin vers la sortie.

[pour le rp dans la forêt, c'est à qui à répondre alors? ^^" en fait je voulais répondre pour que vous puissiez plus avancer à cause de mon retard silent ]

_________________

Spoiler:
 


Quand il est Lui tout simplement...
By Mélina
(trop bow ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1095
Age : 37
Localisation : J'ai des yeux partout.
Parent divin : Hadès
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: L'antichambre de l'enfer et un livre non moins effrayant   Lun 29 Sep - 11:22

[hrp : dans la forêt, c'est à toi, justement Smile ]

Je ne suis pas obligé alors? La jeune femme fronça imperceptiblement les sourcils, seule parcelle d'émotion sur son visage froid, signe qu'il avait réussi à la surprendre, chose rare. Il voulait pas partir? Alors ça... Elle aurait été curieuse d'en connaître la raison, parce qu'elle ne voyait absolument pas ce qui pourrait pousser un de ses élèves à rester en sa présence ! Ceci dit, n'oublions pas que nous parlons de Lucas, et celui là n'était définitivement pas un élève comme les autres. Il avait ce petit quelque chose en plus, indéfinissable, dans son insolence, dans son attitude, dans son corps...

*Мое старое, ты в отсутствии для вымысла на мальчишке...* (1)

Ceci dit, comme s'il avait changé d'avis, ou qu'il avait peur des représailles éventuelles de Mélina, le jeune homme s'était levé et avait fait... Hm, un mètre ? dans la direction de la porte, donc, assez pour se retrouver sous le nez de la jeune femme qui l'observait, un sourcil levé. Qu'est-ce qu'il allait encore bien pouvoir lui faire, hm? Il n'était pas du genre très prévisible, lui non plus, même s'il avait l'avantage - pour elle - de ne pas savoir cacher ses émotions. Mais là, franchement, ça n'aidait pas...

Elle ne se foula pas vraiment, le fixant dans les yeux, comme cherchant une réponse à son comportement dans son regard. Ce qui n'était pas particulièrement simple, étant donné que Lucas, quoique Mélina en dise, était un homme, et donc... Plus grand qu'elle, qui était d'une taille moyenne, pour une femme. Et dieu savait qu'elle avait horreur de lever les yeux pour regarder quelqu'un, même si en général, elle comblait cette perte par son charisme... Néanmoins, elle n'en montra rien, c'était tout juste si elle ressentait ce malaise habituel. Là, elle était plus perplexe qu'autre chose.

"Хороший, ты решаешься?"
(2)

Elle fronça l'arête du nez, sans sourciller ni détourner le regard, se rendant compte que, manifestement, Lucas ne comprenait pas le russe - il serait temps de s'en rendre compte.

"Tu comptes rester là encore longtemps, ou bien tu te décides? railla-t-elle. C'est soit dehors, soit sur le fauteuil, reste pas debout là au milieu..."

Elle irait bien s'asseoir, elle aussi, maintenant. Mais, fierté oblige, elle ne détournerait pas le regard en premier. Nanmého.

-----------------------------------------

(1)Ma vieille, t'es en manque, pour fantasmer sur un gosse... (traduction approximative pour la phrase russe)
(2)Bon, tu te décides?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twiligh-children.forumr.net
Lucas
Populaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 472
Age : 24
Parent divin : Arès
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: L'antichambre de l'enfer et un livre non moins effrayant   Lun 29 Sep - 18:36

Lucas se demandait pourquoi la prof parlait autant en russe. Disons, qu'il aviat l'habitude qu'elle se "contrôle", enfin, qu'elle réponde à chaque fois en grec. D'ailleurs, cela était peut être une preuve qu'elle commençait à se "familiariser" avec Lucas.

Il n'aviat toujours pas quitter des yeux Mélina. Que devait il faire. La question restait dans son esprit. Il ne savait plus trop pourquoi il était là, comme un abruti devant sa prof à la fixer. Il y avait quelque chose qui devait lui échapper. Il se disait qu'il ferait mieux de se casser vite fait mais pourtant il restait là face à sa prof.

Il commençait à se redemander pourquoi il aimait autant la voir. Etait ce le fait qu'elle soit si distante ou encore qu'il apprécie sa "méchenceté" ou bien aimait il tout simplement lui parler car elle était différente? Il eut une pensée étrange.

*Elle est envoutante...belle...désirable...D'une beauté étourdissante *

Lucas se trouvait à quelques centimètre de la...demoiselle. Elle était donc seule et Lucas n'en doutait plus ou plutôt il ne voulait pas qu'elle ait quelqu'un dans sa vie. D'ailleurs il se disait même que si une telle personne existait ca risquerait de mal se passer...

Il se rapprocha un peu de sa prof, non de la femme séduisante en face de lui. Il ne se demandait même plus si il risquait sa vie, si Mélina l'enverrait bouler. Et même la voix qui lui disait que cela pourrait engendrer de terribles conséquences s'était tue.

- Je reste. souffla t il.

Ses yeux, d'un magnifique bleu clair, restaient ancré dans les yeux sombre de Mélina. Il prit sa prof par la taille pour l'ammené contre lui, il ne savait pas si elle tentait de résister où si il tirait avec force, bien qu'il le faisait avec douceur. Il approcha ses lèvres et l'embrassa...

[si quelque chose va pas dans le rp jpeux changer Wink ]

_________________

Spoiler:
 


Quand il est Lui tout simplement...
By Mélina
(trop bow ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1095
Age : 37
Localisation : J'ai des yeux partout.
Parent divin : Hadès
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: L'antichambre de l'enfer et un livre non moins effrayant   Lun 29 Sep - 19:06

Ce silence n'annonçait rien de bon. Instinctivement, Mélina s'en méfiait. Un, parce qu'un silence trop long était synonyme de gêne/intimité/complicité - rayez la mention inutile. Et aucun des trois n'était son ami... Franchement, la gêne, c'était pas pour elle. L'intimité, et la complicité... Hm, non pas qu'elle soit incapable d'en faire preuve, néanmoins... C'était vraiment une des parts les plus enfouies d'elle-même, enterrées tout au fond de son être, et qui ne ressortait qu'éventuellement en contexte de couple - un vrai couple, pas celui qui s'étreint une nuit et basta - autrement dit, pas souvent.

Juste par précaution, elle avait amorcé un pas en arrière. Pas entier, mais la jambe droite était déjà en partie derrière elle, comme si elle se tenait prête à la fuite - réflexe inutile, puisque son ombre était déjà plus loin dans la pièce, en cas de fuite. Pourtant, elle ne décrochait pas son regard des deux saphirs brûlant de l'homme. A la base, elle l'avait fait par fierté, ne voulant pas détourner le regard en premier, mais elle n'était plus très sûre que ce soit à cause de cela qu'elle commençait à se noyer dans l'océan de son regard (aaaah, ça faisait longtemps que j'avais pas écris comme ça !).

Avait-elle quelqu'un dans sa vie? Arf, non, et heureusement pour lui. Pour ce qu'il risquait face à un demi-dieu comme Lucas, et pour ce qu'aurait pu lui faire subir la jeune femme. Non, elle cumulait les histoires d'un soir et, depuis quelques temps, n'avait vu personne, trop prise par le temps, ces saletés d'élèves, ses obligations...

Je reste. Ah tiens, étonnamment, ça ne la surprenait pas, qu'il dise ça. Comme si elle avait attendu cette réponse, comme si elle avait lu dans son regard qu'il déciderait ça. Mouais. Avec ça plus le silence de tout à l'heure, la suite s'annonçait presque inéluctable... La voyant arriver deux secondes avant qu'elle ne se produise, Mélina ne fit néanmoins rien pour s'en soustraire. Ce changement brusque de comportement du jeune homme, cette hésitation, ce manque d'insolence, ça ne lui ressemblait pas...
Tirée par la taille (no sous entendu, bande de petits pervers), elle vit son visage s'approcher et ferma les yeux à demi en sentant les lèvres contre les siennes. Hm, déontologiquement parlant, c'était pas très bien, ce qu'ils faisaient là... Mais depuis quand en avait-elle quelque chose à faire, de la déontologie?

Elle le laissa donc l'embrasser, prenant peu à peu part au baiser, avant de le repousser d'une main, ou plutôt de repousser son visage d'une main. Son visage avait toujours ce côté froid, ce petit sourire froid, et cette flamme de malice dans son regard.

"Héla, jeune homme..."

Sa voix s'était faite murmurante.

"Tu es bien conscient de ce que tu fais, là?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twiligh-children.forumr.net
Lucas
Populaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 472
Age : 24
Parent divin : Arès
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: L'antichambre de l'enfer et un livre non moins effrayant   Lun 29 Sep - 19:50

Lucas n'avait pas vraiment eu de vraies relations amoureuses avant. Quelques filles du gang avec qui il avait échangé un baisé un soir ou l'autre mais c'était à peu près tout. Il ne cherchait pas les filles en général. Et donc il trouva que ce baiser était le vrai baiser qu'il n'avait jamais donné de toute sa vie. Finalement Mélina repoussa son visage avec délicatesse mais un peu de malice le visage de Lucas.

Lucas se doutait qu'un problème allait se poser. Il n'était qu'un élève et elle une prof ! Il avait moins de dix ans de différence mais la différence était bel et bien là. Lucas commençait à se dire plein de trucs. Parfois un peu débiles genre "j'ai qu'à devenir surveillant et ca réglerait tous les problèmes". Mais Lucas doutait que cet idée soit bien. Déjà il ne pourrait devenir surveillant car confié ça à quelqu'un comme lui était plutôt dangereux et ensutie cela était stupide.

* Se que je fais???*

Lucas ne voulait pas se faire passer pour un type qui agissait sans réfléchir mais d'un autre côté c'était se qu'il était. Il l'avait embrassé par envie et il ne s'était pas posé trente six mille questions avant (enfin il s'était juste demandé se qu'il voulait) ! C'était venu comme ça. Il n'avait toujours pas répondu, préférant se perdre dans la beauté de Mélina. Il aurait voulu éviter ses questions là. Il n'était pas interressé de savoir si cela était bien ou mal d'embrasser sa prof !

- Peut être...

C'était le genre de réponse que Lucas trouvait débile, mais il ne voulait rien dire d'autre car il n'avait rien d'autre à dire ! Il n'avait fait que murmurer et il avait parlé si bas qu'il fallait vraiment écuoter pour entendre.

- Y a t il un problème à t'aimer?

demanda t il alors. Il ne ovulait pas donner son avis, lui il s'en foutait de la différence d'age ! Il était prêt à partir loin à fuir pour l'aimer! Alors la question ne s'adressait pas à lui mais à la personne qui s'était faite embrassé. A la femme en face de lui qui devait choisir entre tout oublier ou continuer. Lucas ne cherchait pas à fuir ses responsabilités ou autre chose. Il voulait juste savoir si Mélina voyait un problème ou pas, et si la réponse était oui et que ce "oui" signifiait dégage, alors Lucas partirait sans doute. Il n'était pas du genre à insister, mais cela risquerait d'engendrer des problèmes plutôt ...violents.

[trop beau ton rp ]

_________________

Spoiler:
 


Quand il est Lui tout simplement...
By Mélina
(trop bow ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1095
Age : 37
Localisation : J'ai des yeux partout.
Parent divin : Hadès
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: L'antichambre de l'enfer et un livre non moins effrayant   Lun 29 Sep - 20:22

Dix ans de différence? N'abusons pas. Mélina était certes une thésarde, donc plus toute jeune, mais presque. Vingt six ans, c'était pas si vieux, si? Elle ignorait l'âge de Lucas, pour tout avouer, mais là n'était pas l'important. Mentalement, physiquement, c'était un homme, quoi qu'elle ait pu dire - ou penser, et surtout penser.
Néanmoins, l'esprit de Mélina semblait moins pris par tous ces problèmes déontologiques et d'interdiction d'une relation entre un élève et un enseignant. Braver les interdits était toujours grisant, et ça n'en serait qu'un de plus. En outre, cet interdit là n'était pas sans plaisir, ni ... Hmmm... Toutes ses petites choses qui font que l'on construit une relation avec quelqu'un. Amoureuse? Non. Pas encore. Attirée par Lucas, oui. Sous son charme, soyons francs, oui. Amoureuse... Faudrait attendre encore un peu. Mélina a, après tout, été sacrée au moins dix ans de suite coeur de glace de l'année. Un peu d'honneur à ce titre, s'il vous plait.

Peut-être. Ah. Déjà il commençait par ne pas savoir ce qu'il voulait, et maintenant, il ne savait pas ce qu'il faisait - ou peut-être - ? Eh ben ils étaient bien partis... Qu'importe. Elle était toujours dans ses bras, et elle y était bien. C'était probablement bon signe, non?
Le reste de la phrase lui fit un peu peur. Y avait-il un problème à l'aimer? En soi, non. Mais Mélina avait toujours, avouons le nous, eu peur de l'affection qu'on pouvait lui porter. Peur de l'attachement, de l'engagement, peut-être? Ou tout simplement de les faire souffrir? Hmm, difficile de savoir.

Sachant cela, pourrait-elle le repousser? Peut-être, peut-être pas. Mélina est quelqu'un d'imprévisible, qui, dans deux situations identiques, peut réagir de deux façons différentes. Et puis, voir Lucas devenir violent pourrait être amusant, non? Non?... ah bon. On n'a pas les mêmes valeurs. Enfin bon, passons.

Un petit rire passa les lèvres de la jeune femme, qui semblait légèrement différente de l'habitude. Elle restait toujours froide, mais en même temps, semblait plus accessible, moins vicieuse, sadique, ou cynique. Elle plongea à nouveau son regard dans le sien et ce fut cette fois son tour de prendre ses lèvres, pour un baiser plus langoureux, qu'elle ne gêna pas de conduire, avec toute son expérience (comment j'me la pète...). Elle le relâcha au bout d'un moment, les yeux dans les siens.

"Peut-être... railla-t-elle, répétant la réponse que lui-même avait faite."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twiligh-children.forumr.net
Lucas
Populaire
avatar

Féminin Nombre de messages : 472
Age : 24
Parent divin : Arès
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: L'antichambre de l'enfer et un livre non moins effrayant   Mer 1 Oct - 16:06

Après un second baisé, beaucoup mieux réussit, qui devait être dut au faite que Mélina s'investissait un peu plus, elle répondit enfin. [xD]
Lucas interpréta directement la réponse pour un "oui". Et il aurait vraiment fallut que son QI ne soit pas bien grand pour qu'il ne comprenne pas.

A présent il faut savoir qu'une relation ne se construit pas que sur des baisers et d'autres choses encore ou alors c'est une relation purement physique, qui a pour certaine personne un certain intérêt mais pas pour Lucas, ou du moins pas avec Mélina. Mais malgré que Lucas ne cherchait pas ce genre de relation il y a le problème numéro 2 : il n'est pas vraiment le genre de personne qui se lance dans de grandes conversations…

- Je vais devoir m'échapper…j'ai un travail à faire pour une prof des plus sadi(que)…sexy.
Ce n'était pas une belle déclaration comme un enfant d'apollon aurait pu faire avec un magnifique poème ou un chanter une chanson, à moins de faire de la musique lui-même, mais une déclaration signée Lucas. Et encore déclaration était exagéré. C'était plutôt un moyen de complimenter la femme qu'il venait d'embrasser pour la première fois...

D'un autre côté il n'était pas sur de vouloir quitter la chambre de cette fameuse prof, mais rester trop longtemps était peut être dangereux…

Et puis plus vite on se quitte plus vite on se revoit, n'est ce pas?

Et puis quand on se quitte le départ est toujours des plus intéressants. Lucas prit les deux mains Mélina pour la plaquée contre le mur et l'embrasser une derniere fois avec fougue. Puis se dirigea vers la porte.

[si tu veux finir le rp tu fais que je pars (j'avais pas beaucoup d'idées et à part se becotter nos deux perso's n'ont pas fait grand chose lol ^^"]

_________________

Spoiler:
 


Quand il est Lui tout simplement...
By Mélina
(trop bow ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1095
Age : 37
Localisation : J'ai des yeux partout.
Parent divin : Hadès
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: L'antichambre de l'enfer et un livre non moins effrayant   Mer 1 Oct - 19:54

[je suis d'accord. Laissons passer le choc, on verra plus tard xD]

Il était certain que, pour une relation, ils commençaient bien. Et très vite. Il y avait encore une heure -ou un peu plus, peut-être- Lucas fixait bêtement sa prof parce qu'elle était trop légèrement vêtue. Et là... C'était assez de dire où ils en étaient. Elle-même était un peu hors de la réalité. C'était tellement... Surréaliste...
Maintenant, le voilà qui voulait partir. Malgré une voix de dovatchka qui protestait violemment dans son crâne, il fallait reconnaître que c'était la meilleure chose à faire, non? Avant qu'elle ne lui saute dessus et ne laisse ses hormones parler à sa place... Hm, c'était elle ou lui, l'ado plein d'hormones incontrôlables?
Ceci dit, il avait réussi à caser un compliment. Et ça, même si c'était peu glorieux, ça faisait toujours plaisir. Même le sadique pas à terme, qu'elle avait quand même compris. Et puis, ce n'était pas plein de fioritures... Ca lui ressemblait, et c'était ce qui était le mieux, en fait...

"Va donc... Elle serait capable de te punir de manière corporelle, si tu ne t'appliques pas..."

A savoir si ça ferait plaisir ou pas... Méfiez vous, elle est capable de sortir le fouet.

Passons. Lucas décide de faire les adieux. Contre le mur, les poignets dans les mains du jeune homme, elle se laissa embrasser, participant de bon coeur au baiser, les yeux clos, jusqu'à le regarder partir du coin de l'oeil.

"See you soon, bad boy."

Etonnant qu'elle parle anglais? L'était pas Ricain, à la base?
Le laissant partir, elle se laissa couler le long du mur, un petit sourire aux lèvres, assise par terre. Sa main passa dans ses cheveux, ses yeux se fermèrent. Elle était dans la merde. Mais elle aimait ça.

-RP CLOS-

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twiligh-children.forumr.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'antichambre de l'enfer et un livre non moins effrayant   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'antichambre de l'enfer et un livre non moins effrayant
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fête du Livre
» Chine: Amérique, va en enfer
» L'enfer n'est jamais la fin [PV]
» Les Feux de l'Enfer
» Retour en Enfer? [Pv Rayquaza]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gnôti Sauton :: L'ile principale : Odysseus :: Le manoir :: Les chambres du personnel :: Chambre de Mélina Ad : professeur de mythologie-
Sauter vers: