Apprends à te connaître toi-même.
 
PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Danea [validée]

Aller en bas 
AuteurMessage
Danea
Demi-Dieu Lambda
avatar

Féminin Nombre de messages : 197
Age : 22
Parent divin : Artémis la Vierge !!!
Date d'inscription : 20/08/2008

MessageSujet: Danea [validée]   Mer 20 Aoû - 14:48

Nom :
Kalaté
Prénom :
Danea
Surnom :
Dan
Age :
Elle vient d'avoir quinze ans.
Pays d'origine :
Chypre
Parent divin :
Artémis
Pouvoir :
Danea peut fusionner avec la nature, mais elle maîtrise très mal ce pouvoir, si bien qu'elle préfère ne pas trop l'utiliser. En touchant un arbre, rien que de son doigt, elle se retrouve mêlée à lui, capable de voir tout ce qu'il peut voir, sentir tout ce qu'il peut sentir. Mais rien de plus pour le moment, et parfois, la scission se passe mal et elle a des bouts d'écorces fusionnés à sa peau. Pas toujours très esthétique... Plus tard, elle espère pouvoir manipuler suffisamment bien ce don pour ce fondre entièrement dans le tronc de l'arbre et même manipuler ses "mouvements" -forme des branches, sens dans lequel il va tomber si on le scie, et pourquoi pas sa position... bon, okay, faut pas trop rêver...

Arme :
Elle est très à l'aise à l'arc (très bon) -on se demande bien pourquoi- mais maîtrise peu les autres armes. Au corps à corps, elle se débrouille avec deux petites dagues très coupantes (débutante). Pour se défendre, elle a des protections métalliques sur ses bras, sur ses jambes, son dos et sa poitrine, reliées entre elles par de petits liens en cuir, mais ce n'est pas une défense excellente.
Objets magiques :
Un pendentif qui a été trouvé en même temps qu'elle, sur son torse, représentant la lune naissante. Danea ne sait toujours pas à quoi il sert, et ce demande même s'il a une réelle utilité.
Animal de compagnie :
Une chienne de chasse brune assez grande nommée Bara, qui lui est très fidèle.

Description physique :
Danea est une jeune fille d'un bon mètre soixante, qui approche de la fin de sa croissance, pesant moins de cinquante kilos, ce qui fait d'elle une personne mince. Mais malgré sa minceur, elle a comme même une petite couche de graisse sous la peau : elle est peu musclée la miss. Elle est bonne dans seulement quelques disciplines sportives, principalement la course d'endurance et celle de vitesse ainsi que le tir à l'arc. Elle a une belle allure, toujours élégante, toujours gracieuse, et elle prends bien soin de ses tenues, simples en général, mais toujours belles.
Elle a un regard de grande dame, qui reflète son caractère, et qui contraste fortement avec son visage juvénile de petite fille -alors qu'elle a un corps d'adolescente. C'est ce qui fait son charme.
Ses grands yeux si mystérieux sont verts -la même couleur que les très forts reflets de sa chevelure brune qui apparait presque entièrement de cette couleur liée à la nature et à la forêt. Elle a un nez plutôt court, lisse, avec en dessous une bouche aux petites lèvres puis un menton court. Ses bras sont fins, terminés par des mains douces aux longs doigts gracieux. Sa poitrine n'est pas très forte, mais elle n'en est pas complexée. Ses jambes sont plutôt longues, menues, bien épilées à la cire.
Danea prend beaucoup soin de son corps, se faisant hebdomadairement des gommages, des soins, des masques, des manucures... Elle ne les estime pas "absolument nécessaires à sa survie" comme c'est le cas pour quelques filles qu'elle a fréquenté durant sa scolarisation, mais elle les juge utile pour son corps.

Caractère :
Danea est une jeune fille pleine de vie, souvent de bonne humeur et toujours partante pour une activité collective. Elle se lie facilement d'amitié avec les autres personnes, surtout les jeunes un peu plus âgés qu'elle -elle trouve ceux qui ont son âge ou qui sont plus jeunes parfois trop immatures. Elle donne aux gens l'impression d'un feu d'artifice qui, une fois commencé, semble ne plus pouvoir s'arrêter.
Cela ne veut pas dire qu'elle est sans arrêt en activité, au contraire. Il lui arrive d'avoir des moments où elle regarde le coucher du soleil depuis une colline sans rien dire, s'exprimer de façon poétique.
Elle prend énormément soin de son corps, ce qui donne l'impression aux gens qui la connaissent mal qu'elle est une fille futile et superficielle. Ce n'est pas tout à fait vrai, ce n'est pas tout à fait faux : malgré le fait qu'elle passe une demi-heure dans la salle de bain matin et soir pour prendre soin de sa peau, de ses cheveux et se maquiller, mais elle ne pense pas qu'à ça. Elle a bien conscience qu'elle n'arrivera à rien dans la vie si elle ne compte que son physique, mais il est hors de question de le négliger.

C'est une jeune fille qui s'intéresse à beaucoup de choses dans la vie, qui visite volontiers des musées, des châteaux, des expositions. Elle aime beaucoup la musique, sauf le rap qu'elle trouve répétitif, sans intérêt, ennuyeux.
Danea est intelligente, malgré quelques lacunes en maths -mais qui est bon en maths ? Dites moi ?! - qui n'a jamais causé de problèmes à cause de ses résultats scolaires. En cours, elle était une adolescente peu bavarde, mais peu participative, qui a toujours tout bien suivi. Mais dès qu'elle peut discuter, elle se met à bavarder de façon royale. Elle raconte beaucoup de choses, dont parfois des trucs intéressants, mais aussi des trucs absolument inutiles.
Elle aime bien être avec des garçons, aussi bien pour l'amitié que pour la drague, même si jusqu'à maintenant, elle n'a jamais connu de relation sérieuse.

Histoire : (10 lignes minimum)
Septembre 1994, république de Chypre
L'histoire de Danea débute dans un village. Un village côtier, classique, avec un marché tout les samedi et dimanches midis, vendant des fruits, des légumes, des bibelots, du poisson, des bijoux, des vêtements... Les choses habituelles que l'on trouve dans un marché de ce genre. Mais un week-end -était-ce un samedi ou un dimanche ? Plus personne ne s'en souvient-, les hurlements d'un enfant perturbent la routine des habitants. Des cris strident, aigus, désespérés. La foule se demande quel enfant peut bien produire ces hurlements, et finit par en être exaspérée.
Une vielle femme, Myriam Kalaté, décide alors de trouver le petit qui énerve tout le monde de ses braillements. Elle saisit sa canne et fend la population agglutinée contre les étalages sur les pavés usés et humides de la place, se déplaçant en usant uniquement de son ouïe pour trouver l'enfant qui a dut perdre sa mère durant le marché. Elle avance, elle avance, mais jamais elle semble s'en approcher : elle a repéré la direction où il doit être, mais ne le trouve pas.
Elle sort finalement de la place bondée, les cris viennent de plus loin. Elle traverse les rues et les étals des marchands, pour finalement sortir du petit patelin. Le bruit est encore là, encore persistant, toujours provenant du même endroit, endroit encore non trouvé par la vielle aux cheveux blancs.
Elle poursuit sa route, traverse une série d'arbres et arrive finalement à un champ d'orge. Les hurlements viennent de là. "Le petit devait vider ses poumons pour qu'on l'entende jusqu'au coeur du village" songea Myriam qui s'enfonça dans les tiges vertes.
Elle en ressort un quart d'heure après, un bébé dans les mains, d'à peine un an pour le ramener afin que sa mère puisse le retrouver. Il était emmailloté dans une couverture blanche, avec autour de son cou, un pendentif représentant la lune à son premier croissant, trop grand pour lui, un pendentif d'adulte. Est-ce que cela suffira à ce que quelqu'un le reconnaisse ?

Novembre 1994
Personne n'a demandé à voir l'enfant, afin de découvrir si c'était le sien. Alors Myriam l'a gardé. Elle, qui n'a jamais eu d'enfant, son mari étant mort tôt d'une pneumonie, est bien contente d'avoir quelqu'un à qui se raccrocher, quelqu'un qui comptera sur elle.
La vielle dame s'occupa d'elle -c'était une fille- et la nomma Danea.

Juillet 2000, Grèce
Myriam s'est mise en tête de faire voyager un maximum sa fille adoptive. Après tout, on ne vit qu'une fois, et personne d'autre qu'elles deux ne profiteraient de l'argent économisé durant toutes ces années par la veuve. Cela fait donc depuis un certain temps qu'elles vont toutes deux, une fois tous les deux ans à l'étranger, contempler des choses qu'aucune d'elles n'avait eu l'occasion de contempler.
Cet été, c'est la Grèce...
Pour Danea, c'est un beau voyage de plus. Elle ne se doutait pas que sa vie allait basculer à ce moment là.

Elles décidèrent, un matin, assez tôt, de visiter un temple d'Artémis. Il n'y a pas encore trop de monde avant midi, et c'est à cette heure-là qu'il fait le plus frais.
Or, alors que Myriam était partie regarder on-ne-sait-quelle beauté dans un endroit incongru hors du temple, Danea entendit une voix. Une voix qui lui semblait lointaine, et en même temps familière. Mais elle n'arrivait pas à déchiffrer ce qu'elle disait, sur un ton presque chanté, assez basse. Elle chercha donc l'origine de cette rumeur étrange et s'approcha finalement de la statue d'Artémis, perle de la restauration de tout le monument.
C'est là qu'un choc se fit, brutal, dur.
Danea se sentit tout à coup projetée dans les airs, poussée au niveau des reins. Autour d'elle, une lumière pure et immaculée. Ses cheveux flottent au gré d'un vent étrange, ses yeux sont devenus aussi blancs que ce qu'il l'entoure, brillant autant qu'une étoile, faisant apparaître un étrange halo autour de ses orbites, son pendentif flottant devant elle, aussi lumineux que son regard.
La voix est de nouveau là, mais cette fois-ci, elle la comprends parfaitement, même si c'était du grec ancien. Elle ne s'en est même pas rendue compte d'ailleurs, et elle était même capable de lui répondre parfaitement.

<< Danea... Ma chérie...
- Qui... qui êtes vous ? >>

Un petit rire amusé de la part de son interlocutrice.

<< Ta mère...
- Ma... ma...
- Je sais que c'est un peu dire à croire... Mais je suis ta mère, et il va falloir t'y faire. Tout le monde a une mère, tu sais ?
- Mais... mais...
- Mais je sais qu'une mère normale ne fait pas une intervention comme celle-ci. Que veux-tu ? Je ne suis pas une mère normale... >>

Danea était perdue. Elle ne comprenait rien : qui était cette femme ? Etait-t-elle réellement sa mère ? Pourquoi était-elle si étrange ?

<< Je suis la déesse Artémis. >>

La tête que Danea fit à ce moment là valait le détour : totalement ébahie. Depuis quand les petites chypriotes ont pour mère une déesse de la chasse ?
Puis elle sombra dans l'inconscience.

A son réveil, Myriam était à ses côtés, au cœur du temple, tentant de la faire sortir de son évanouissement. Elle s'était tout simplement évanouie... Pourtant, tout ce qu'elle avait sentit lui avait parut si... réel.
Les paroles de celle qui se disait être sa mère résonnaient toujours dans son esprit, comme une vérité pure et simple.
Elle n'en parla à personne.

Juillet 2001
Cette année, les deux femmes ne partirent pas de vacances et restèrent dans leur petit village de Chypre.
Cela faisait exactement un an que Danea avait eu sa vision, et elle n'en avait toujours rien dit, et avait tenté d'oublier ce moment si étrange : en vain. Et avec le temps, elle finit par se laisser convaincre qu'elle était la fille d'Artémis.
Et il fallait avouer que, parfois, d'étranges évènements lui arrivent depuis sa rencontre avec la déesse : la nuit, elle rêve d'elle ou de choses qui ont un rapport avec elle, avec une telle précision qu'elle a le sentiment que c'était véritable, et lorsqu'elle est dans la forêt et qu'elle touche un arbre ou une plante, une drôle de sensation la transporte et elle a l'impression de ne faire plus qu'un avec le végétal, se nourrissant de la même chose que lui, sentant les mêmes choses que lui, souffrant des mêmes blessures que lui, se balançant au vent de la même façon que lui...
Elle s'est découvert aussi un talent pour l'arc, progressant très vite au rythme de deux heures d'entraînement par jour.

Juin 2008
Myriam vient de mourir. Danea est perdue. Elle n'a plus personne.
Plus personne ? Pas si sûr... En effet, Artémis est encore là pour elle. Elle s'est d'ailleurs longuement rapprochée d'elle durant les sept dernières années.
La jeune fille décida alors de se mettre en quête d'un endroit où elle pourrait aller, en rapport avec sa mère.
Plusieurs mois après, c'est chose faite : Gnôti Sauton.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélina
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1095
Age : 37
Localisation : J'ai des yeux partout.
Parent divin : Hadès
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Danea [validée]   Jeu 21 Aoû - 21:56

Pour ma part, je n'ai pas lu le livre, donc je ne sais pas si l'intervention divine comme celle-là est acceptable... xD mais je te valide quand même ! C'est une belle fiche ! Bienvenue parmi nous et bon jeu \o/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twiligh-children.forumr.net
Danea
Demi-Dieu Lambda
avatar

Féminin Nombre de messages : 197
Age : 22
Parent divin : Artémis la Vierge !!!
Date d'inscription : 20/08/2008

MessageSujet: Re: Danea [validée]   Jeu 21 Aoû - 22:02

Merchi !!!

Si l'intervention ne colle pas, si c'est trop, j'essaierai de trouver quelque chose d'autre. J'avais pas d'idées...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Danea [validée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Danea [validée]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)
» Rose (Pré-validé par Wolf Print)
» Mangemort 23 [Validée par Yuki Hoseki ]
» Presentation : Caroline ambra [Validée by Vivi]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gnôti Sauton :: Avant de Jouer :: Présentations :: Apprentis Demi-Dieux-
Sauter vers: